Ce vendredi 22 octobre 2021, s’est déroulée à l’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale, sise au Camp Paspanga à Ouagadougou, la cérémonie de prise de commandement du nouveau Chef d’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale (CEMGN), le Colonel-Major Hermann Marie Omer BAMBARA. Il a été nommé le 06 octobre 2021 par le Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, suivant le décret numéro 2021-0968 / PRES portant nomination du chef d’état-major de la gendarmerie nationale.

Il a remplacé à ce poste le Colonel-Major Omer Marie Bruno TAPSOBA. Ce dernier assurait le commandement de la Gendarmerie Nationale depuis mai 2017

C’est le Général de Brigade Gilbert OUEDRAOGO, Chef d’Etat-Major Général des Armées, qui a procédé à la remise du drapeau au nouveau CEMGN. Sur le drapeau, on peut lire en lettre d’or : POUR LA PATRIE, LA LOI ET L’HONNEUR.

Dans son discours, le Colonel-major Hermann Marie Omer BAMBARA  a annoncé les défis qui l’attendaient. Il s’agit des défis sécuritaire, organisationnel et professionnel. Selon ses propos, il compte construire la cohésion au sein de la Gendarmerie Nationale et avec ses confrères militaires et paramilitaires, avec qui la Gendarmerie Nationale partage des parcelles de responsabilités respectivement en matière de défense et de sécurité intérieure. Cette cohésion n’est pas « celle basée sur une région, une religion, une ethnie ou un clan, mais une cohésion qui puise ses racines dans les valeurs et les principes qui fondent nos missions individuelles et collectives », a affirmé le nouveau responsable de la Gendarmerie Nationale.

Il est à noter que le nouveau CEMGN a déjà présidé aux destinées de la Gendarmerie Nationale. Du mois d’avril 2011 au 26 octobre 2011, il a assuré l’intérim de la Gendarmerie Nationale. En ce qui concerne sa nomination, elle intervient dix (10) ans plus tard. Il  redonnera du souffle à son personnel dans un contexte marqué par le terrorisme.

 

 

     Qui est le Colonel-Major Hermann Marie Omer BAMBARA ?

Le Colonel-Major Hermann Marie Omer BAMBARA est né le 26 juillet 1962 à Ouagadougou au Burkina Faso. Il est marié et père de trois enfants.

Il fit ses études secondaires au Prytanée Militaire du Kadiogo, à Ouagadougou de 1975 à 1983.

Ses compétences se résument entre autres :

¡ Commandement, coordination et contrôle

¡  Conception, organisation et planification

¡  Traitement et analyse d’informations et de courriers

¡  Relations Publiques et Internationales

¡  Audit

 

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES NATIONALES

¡ Février 2015-Septembre 2020 : Inspecteur de la Gendarmerie Nationale

¡ Avril 2011-Octobre 2011 : Chef d’Etat-Major par intérim de la Gendarmerie Nationale

¡ Juillet 2009-Avril 2011 : Chef d’Etat-Major Adjoint de la Gendarmerie Nationale

¡ Juillet 2008-Juillet 2009 : Directeur de la Police Judiciaire de la Gendarmerie Nationale, à Ouagadougou

¡ Novembre 2007- Juillet 2008 : Commandant de la Troisième Région de Gendarmerie

¡ Août 2002-Novembre 2007 : Commandant de la Première Région de Gendarmerie, à Kaya

¡ Août 1999-Août 2002 : Commandant du Groupement de Gendarmerie de Bobo-Dioulasso

¡ Août 1995-Août 1999 : Commandant du Groupement de Gendarmerie de Ouagadougou

¡ Juin 1994-Août 1995 : Commandant du Groupement de Gendarmerie de Dédougou

¡ Juin 1992-Juin1994 : Commandant de la Compagnie de Gendarmeriede Koudougou

¡ Juillet 1990-Juillet 1991 : Commandant de la Compagnie De Gendarmerie de Bobo-Dioulasso

¡ Février 1989-Juillet 1990 : Commandant de l’Escadron de Gendarmerie Mobile n°1, à Ouagadougou

 

EXPERIENCES INTERNATIONALES

¡ Septembre 2020 à nos jours : : Expert de la Composante Police MONUSCO pour la contribution de la réforme de la Police Nationale congolaise

¡ 1996 à 2018 : Participation à Ouagadougou au Burkina Faso, à Cotonou au Bénin, à Bamako au Mali, à Dakar au Sénégal, à Rabat au Maroc, à Tunis,  en Tunisie, à de nombreux séminaires et forums d’experts dans le cadre du Conseil de l’Entente, de l’UEMOA, de la CEDEAO, et de la coopération.

¡ 1999 et 2005 : Participation au Centre des Nations Unies à Vienne, en Autriche, aux négociations relatives à l’élaboration de la Convention sur la criminalité transnationale organisée et à la deuxième session de la Conférence des Etats parties à ladite convention.

¡ 1993 et 1994 : Membre du Groupe d’Observateurs Militaires au Togo

 

SES DISTINCTIONS :

¡ 1998 : Médaille commémorative « Agrafe Togo »

¡ 2001 : Médaille d’honneur militaire du Burkina Faso

¡ 2010 : Médaille de la Défense Nationale, échelon or, République de France

¡ 2010 : Chevalier de l’Ordre National du Burkina Faso

¡ 2015 : Officier de l’Ordre National du Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

celtabet