Le jeudi 11 mars 2021, la Gendarmerie Nationale a reçu la visite du collège de défense du G5 Sahel. Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une sortie de travail effectuée à Ouagadougou.  La soixantaine d’officiers supérieurs de l’école militaire régionale basée à Nouakchott en Mauritanie, conduite par son directeur, le Général de Brigade Brahim Vall Cheibani CHEIKH AHMED est venue s’imprégner des conditions de vie et de travail de la Gendarmerie Nationale et surtout celles des unités spécialisées dans la lutte contre le terrorisme.

Le collège a été accueilli à l’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale par le Colonel OUEDRAOGO Z Blaise, Chef d’Etat-Major Adjoint de la Gendarmerie Nationale (CEMAGN) qui a traduit sa reconnaissance à ses hôtes d’un jour pour la marque d’honneur et de considération portée à son institution.

Les visiteurs ont eu l’occasion de suivre une présentation sur la Gendarmerie Nationale du Burkina Faso, assurée par le Lieutenant-Colonel SOMDA Evrard, Commandant l’Unité Spéciale d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (USIGN). L’accent a été mis sur l’USIGN, formation spécialisée et aguerrie dans la lutte contre le terrorisme. Cette unité a été vue à l’œuvre plusieurs fois avec succès, grâce au savoir-faire et au courage de ses hommes, lors des différentes attaques qui ont pris pour cible la ville de Ouagadougou.  Elle a également une présence effective et permanente au Nord et à l’Est du pays, principaux bastions des groupes terroristes. Il a axé sa communication sur les missions, les difficultés et les perspectives de son unité avant de lancer un plaidoyer au Général, pour un accompagnement conséquent en formations et en dotation de matériels au profit des unités spécialisées des pays du G5 Sahel.

Quant au Général, il a tenu à remercier et à féliciter la Gendarmerie Nationale pour le noble travail abattu dans le cadre de la lutte contre l’insécurité sous toutes ses formes. Une mention spéciale a été faite à l’adresse des unités spécialisées à savoir, l’USIGN et le Groupe d’Action Rapide de Surveillance et d’Intervention (GARSI) dont le dévouement et l’abnégation ont contribué à contrôler et à restaurer le calme dans nombreuses localités du pays.

A l’issue des échanges, le collège a suivi avec intérêt des démonstrations sur des réactions contre des attaques terroristes et des exercices de combat corps à corps. Une remise de cadeaux est venue clore la rencontre sur une note de satisfaction de tous les participants.

Le Général de Brigade a marqué son passage dans le livre d’or de l’Unité Spéciale d’Intervention de la Gendarmerie Nationale en ces termes : « J’ai pu visiter aujourd’hui l’Unité Spéciale d’Intervention de la Gendarmerie Nationale. J’ai été frappé par le professionnalisme, la rigueur et les capacités dont elle dispose. Il s’agit d’un outil adapté au contexte sécuritaire actuel dans nos pays. La présentation qui a été faite nous a permis de découvrir un vivier important de l’architecture sécuritaire dans nos pays. Il s’agit des unités de la Gendarmerie Nationale. Je félicite l’ensemble du personnel, à leur tête le Chef d’Etat-Major de la Gendarmerie et son adjoint ainsi que le commandant de l’USIGN. Je leur souhaite davantage de succèsLe Général de Brigade Brahim Vall CheibaniDirecteur du Collège de Défense du G5 Sahel – Le 11/03/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

celtabet