Le mardi 18 mai 2021, la Brigade territoriale de Gendarmerie de Ziou a organisé une conférence de presse dans les locaux de la brigade territoriale de Gendarmerie de Pô, province du Nahouri. Ce point de presse a eu pour objectif d’informer l’opinion publique du démantèlement d’un réseau d’auteurs d’attaques à main armée. Selon l’Adjudant-chef SAWADOGO Lassané, commandant de la brigade de ladite localité située à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Pô, ces présumés auteurs d’attaques opéraient dans la ville de Ouagadougou et particulièrement dans les quartiers Nagrin, Tampouy, Rimkiéta, Marcoussi, Tanghin, Karpala.

Le démantèlement de ce réseau a été possible grâce à une information reçue par la brigade territoriale de Ziou, selon laquelle des engins issus des multiples cas d’agressions à Ouagadougou transiteraient par la circonscription à destination d’un pays voisin. Faisant suite à cette information, la brigade a ouvert une enquête circonstanciée qui a permis la découverte d’un réseau de délinquants. Les investigations menées ont abouti à l’interpellation de neufs (09) personnes et à la saisie de douze engins à deux roues, de 85 kilogrammes de chanvre indien, d’appareils électroménagers et d’autres objets divers.

Cependant, le cerveau de la bande du nom de SAWADOGO Boukaré, alias ‘Bouba’ dit ‘Moega’ est toujours en fuite et activement recherché par les services de sécurité.

Comme mode opératoire, les malfrats utilisaient des armes automatiques et des armes blanches tels des boules, machettes, gourdins, barres de fer…, pour déposséder les propriétaires légitimes.

A l’issue de l’exposé des faits, le lieutenant DRABO Boukari, Commandant la compagnie de Gendarmerie de Pô a présenté les objets utilisés par les fautifs pour commettre leur forfait et a permis à l’assistance de découvrir les techniques utilisées par ces derniers. Il a tenu à remercier les commerçants du marché dénommé « Théâtre populaire » de la ville de Ouagadougou pour leur esprit citoyen. Leur refus de collaboration avec ces malfrats a conduit à l’exportation du butin vers d’autres horizons. Il a en fin invité la population à redoubler de vigilance dans la sécurité de leur engins en renforçant la sécurité des engins avec des cadenas adéquats.

L’Adjudant-chef SAWADOGO Lassané a remercié la population pour sa collaboration avec les forces de sécurité et l’a invitée à les contacter à travers les numéros vers suivant :

  • 1010 : Centre de veille et d’alerte
  • 16/80001145 : Gendarmerie Nationale
  • 17 : Police Nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

celtabet