Le 22 février 2017, aux environs de 09 heures, le ministre en charge de la sécurité, Clément P. SAWADOGO s’est rendu à l’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale et au camp Paspanga pour une visite aux Gendarmes.
Pour ce premier contact officiel avec les pandores après sa nomination, survenue le 31 janvier 2018, le ministre a d’abord eu un entretien avec le Commandement de la Gendarmerie Nationale. S’adressant au Chef d’Etat-major, à son adjoint, aux directeurs de l’Etat-Major et aux officiers de la place, le ministre a félicité les militaires de la Gendarmerie Nationale pour les résultats probants qu’ils ont obtenus dans la lutte contre le terrorisme et les autres formes d’insécurité; des actions d’éclats qui ont permis selon lui, d’empêcher aux groupuscules terroristes de s’installer dans la partie nord de notre cher pays, le Burkina Faso.
Ensuite, le ministre a salué les efforts de la Gendarmerie nationale en matière de communication. Il a relevé que l’institution s’était illustrée de manière positive dans ses relations avec les citoyens notamment à travers les informations fiables qu’elle met à leur disposition sur sa page Facebook, page qu’il suit personnellement et régulièrement. Dans le but d’atteindre leur objectif commun qui est de lutter efficacement contre les forces du mal, Clément P. SAWADOGO a invité l’ensemble des forces de défense et de sécurité à la dimension humaine, à cultiver l’esprit de cohésion.
A l’issue de la rencontre, le ministre s’est rendu au camp Paspanga. Il y a visité plusieurs structures de la Gendarmerie à savoir, la Brigade de Recherches(BR) du domaine de la police judiciaire, le Service Technique de Recherche Judicaire (STRJ), spécialisé dans l’identification criminelle et l’Unité Spéciale d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (USIGN), unité consacrée à la lutte contre le terrorisme et le grand banditisme dans toutes ses formes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *