Le jeudi 22 juillet 2021 dans la matinée, sous la présidence du Ministre burkinabé en charge de la sécurité, Maxime KONE, une cérémonie de remise d’équipements et de matériels a été effectuée à l’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale par l’Union Européenne (UE) à travers le projet Groupe d’Action Rapide de Surveillance et d’Intervention du SAHEL (GARSI-SAHEL).

Etaient présents à la cérémonie, le Colonel OUEDRAOGO Z. Blaise, Chef d’Etat-Major Adjoint de la Gendarmerie Nationale (CEMAGN), représentant le Chef d’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale, le Général de division Francisco ESPADAS, Directeur du Projet GARSI-SAHEL, son Excellence Monsieur Wolfram VETTER, Ambassadeur de la délégation de l’UE à Ouagadougou, les chefs de missions diplomatiques et consulaires de la France, de la Belgique et du Japon, les directeurs généraux du ministère de la sécurité, les directeurs, officiers et sous-officiers de la Gendarmerie Nationale.

Le matériel de dotation est composé de véhicules pick-up, d’ambulances, de drones ainsi que d’équipements de protection individuelle et collective.

Le CEMAGN dans son mot de bienvenue, a, au nom de la toute la Gendarmerie Nationale sur toute l’étendue du territoire du Burkina Faso, exprimé toute sa reconnaissance aux partenaires de l’Union Européenne.

Quant au Ministre de la Sécurité, il a traduit sa gratitude au nom du Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, aux donateurs. Selon le premier responsable de la sécurité, ce geste constitue un motif de satisfaction non seulement pour les autorités militaires mais aussi pour les populations du Burkina Faso. Il a saisi l’occasion pour prendre à témoin les partenaires techniques et financiers pour annoncer la mise en œuvre des moyens par le gouvernement pour la réalisation des infrastructures des sites des unités de GARSI. Il a tenu à préciser que le gouvernement a entrepris des stratégies d’actions holistiques dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. La lutte contre le terrorisme ne se mènera pas seulement sur le plan militaire. Une politique est mise en place pour rapprocher davantage les gouvernants des gouvernés.  Il a par ailleurs rendu un vibrant hommage aux commandants et adjoints de GARSI de Toéni et de Barani dont les résultats de leurs missions sont bien éloquents. Ce fut également une opportunité d’encouragement à redoubler d’efforts et d’invite à se surpasser pour booster le phénomène du terrorisme hors de nos frontières.

Le Général de division, directeur du Projet GARSI-SAHEL, a rassuré le gouvernement burkinabé de son soutien indéfectible dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Aussi, le projet GARSI-SAHEL phase 3 sera bientôt lancé pour renforcer la lutte contre le terrorisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

celtabet