Dans la matinée du vendredi 27 août 2021, s’est déroulée à Laongo, dans la province de Ziniaré, la cérémonie de fin de formation des éléments du Groupe d’Action Rapide de Surveillance et d’Intervention (GARSI) phase II. Placée sous la présidence du Ministre en charge de la sécurité, Monsieur KONE Lomboza Maxime, elle a connu la participation du Chef d’Etat-Major Adjoint de la Gendarmerie Nationale, le Colonel OUEDRAOGO Z. Blaise, du Représentant de l’Union Européenne (UE), des points focaux des formations GARSI ainsi que des officiers et sous-officiers de la Gendarmerie Nationale.

La cérémonie s’est déroulée en trois étapes majeures :

Les participants ont d’abord assisté à des exercices de démonstrations des techniques spéciales apprises au cours de leur formation. Il s’agit entre autres des techniques de maitrise sans armes de l’adversaire, de la réaction à une embuscade et le combat de localité.

La remise des parchemins aux stagiaires a ensuite suivi les exercices de démonstrations. Ce sont 151 hommes formés qui ont reçu leurs attestations des mains de différentes autorités présentes à la cérémonie.  L’unité spéciale qu’ils constitueront  sera déployée dans la zone de Iolonioro dans la région du Sud-Ouest. Une partie des hommes ira renforcer le GARSI Toéni.

Enfin, on a assisté à une série d’interventions du représentant des stagiaires GARSI 2, du Représentant de l’UE et du Ministre de la Sécurité.

Le Maréchal des logis YAMBOUEBA Constant, porte-parole des stagiaires a témoigné la satisfaction de ses camarades quant à la réalisation de cette formation qui est d’une nécessité vitale et qui a fait d’eux les membres d’une famille dans laquelle, le courage et l’abnégation constitueront les ingrédients de base pour la réussite des différentes missions qui leur seront assignées.

Le Représentant de l’UE qui portait à cette occasion la double casquettes de diplomate et  de gendarme a exprimé sa joie quant à l’aboutissement de la formation. Il a traduit son émotion sur l’engagement des vaillants combattants à qui il demande de faire preuves d’amour dans leurs missions : amour de la patrie, amour du prochain et amour de la paix. Il a également renouvelé la promesse de son institution à toujours demeurer au côté du Burkina Faso dans la formation des unités spéciales, tout en invitant le gouvernement à exprimer ses besoins qui seront satisfaits à la hauteur de la demande afin que le Burkina Faso redevienne un havre de paix et de vivre ensemble.

Le ministre KONE a enfin clos les interventions en saluant les différents acteurs qui interviennent dans la formation des GARSI dont les résultats des pionniers dans les zones de Barani et de Toéni sont éloquents. Il a traduit la satisfaction du gouvernement pour leur engagement et leur détermination dans la lutte contre le terrorisme. Il les a cependant invité à dynamiser la collaboration avec les autres forces de défense et de sécurité car dit-il :  » il n’y a pas de héros solitaire »  et une bonne articulation avec les autres FDS pourra booster les menaces terroristes hors de nos frontières. Il a aussi exprimé sa reconnaissance du gouvernement à l’UE, partenaire stratégique dans la lutte contre le terrorisme.

La formation a été assurée par 23 cadres formateurs nationaux et 10 experts étrangers venus de l’Italie, l’Espagne, le Portugal et la France. Elle s’est déroulée deux mois durant sans incident à la grande satisfaction de tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

celtabet