L’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale

 

Bâtiment abritant l'Etat-Major de la Gendarmerie Nationale
            Bâtiment abritant l’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale

Le siège de l’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale est situé sur l’Avenue Président Thomas SANKARA à Paspanga dans l’arrondissement de Baskuy de la ville de Ouagadougou

L’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale comprend:

– Un Cabinet, articulé en bureaux;

– Douze (12) directions articulées en bureaux et services.

 

 

  • Le Cabinet du Chef d’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale

Le cabinet est une équipe de travail à la disposition du Chef d’État-Major de la Gendarmerie Nationale. Il est dirigé par un officier qui prend le titre de chef de Cabinet du Chef d’État-Major de la Gendarmerie Nationale.

Le chef de cabinet est nommé par décret du président du Faso et a rang de Directeur de l’État-Major de la Gendarmerie Nationale.

Le chef de cabinet est chargé de:

  • Coordonner les activités du cabinet du Chef d’État-Major de la Gendarmerie Nationale ;
  •     Organiser l’emploi du temps du Chef d’État-Major de la Gendarmerie Nationale ;
  • Préparer les réunions du Chef d’État-Major de la Gendarmerie Nationale ;
  • Assurer les contacts officiels du Chef d’État-Major de la Gendarmerie Nationale ;
  • Exécuter les instructions particulières du Chef d’État-Major de la Gendarmerie Nationale.
  • Traiter le courrier confidentiel et réservé du Chef d’État-Major de la Gendarmerie Nationale ;

En outre, il a un droit de regard sur l’ensemble du courrier adressé au Chef d’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale.

 

Il est es structuré comme suit :

  • Un Chef de cabinet ;
  • Un secrétariat ;
  • Un aide de camp ;
  • Un bureau du protocole ;
  • Un bureau de sécurité ;
  • Un bureau Rédaction et Synthèse ;
  • Un bureau Analyse et Recoupement de l’Information ;
  • Un bureau Archives et Documentation.

 

  • La Direction de la Communication et des Relations Publiques

La Direction de la Communication et des Relations Publiques de la Gendarmerie Nationale est chargée de :

  • Mettre en œuvre la politique de communication de l’Arme ;
  • Veiller à la cohérence des actions déconcentrées de communication et de relations publiques ;
  • Gérer toutes les questions de presse et d’informations qui intéressent la Gendarmerie ;
  • Assurer les relations avec les institutions publiques ou privées ;
  • Promouvoir toutes les actions de communication interne et externe ;
  • Mettre en place une documentation et des statistiques de presse ;
  • Donner son avis sur toute production audiovisuelle et écrite à destination du grand public ;
  • Assurer la visibilité et la préservation de l’image de l’Arme auprès de l’opinion nationale et internationale ;
  • Promouvoir la production d’œuvres littéraires et artistiques par le personnel de la Gendarmerie ; organiser les activités culturelles et artistiques pouvant avoir un impact positif sur le moral du personnel et sur la visibilité de l’Arme.

Elle est structurée comme suit :

  • Un secrétariat ;
  • Un service des arts et de la culture ;
  • Un service presse ;
  • Un service audiovisuel ;
  • Un service études, planification et archives ;
  • Un service relations publiques ;
  • Un service Communication digitale ;
  • Un service Documentation.

 

  • La Direction de l’Organisation et de l’Emploi

La direction organisation et emploi est chargée de :

  • La définition de la doctrine d’emploi de la Gendarmerie Nationale ;
  • La préparation et de la mise en œuvre des unités ; de l’instruction et de l’entrainement des personnels et des unités ;
  • La validation des programmes de formation et de la mise à jour des documents d’instruction du Commandement des Ecoles et Centres de Perfectionnement de la Gendarmerie Nationale ;
  • La gestion de la formation initiale et du perfectionnement des personnels de la Gendarmerie Nationale ;
  • La mise en œuvre des textes de lois, règlements et directives ministérielles en collaboration avec les autres directions ;
  • Suivi de la coopération sous-régionale, régionale et internationale avec la Gendarmerie Nationale ;
  • La recherche et de la diffusion des documents utiles à l’action de la Gendarmerie ;
  • La génération des forces et de la gestion de la participation de l’arme aux opérations de soutien à la paix ;
  • Conserver et assurer le classement des archives et documents historiques de la Gendarmerie Nationale ;
  • La coordination des opérations.

Elle est structurée comme suit :

  • Un secrétariat ;
  • Un bureau opérations ;
  • Un bureau de la planification ;
  • Un bureau des études et des questions juridiques ;
  • Un bureau de la coopération et de soutien à la paix ;
  • Un bureau instruction ;
  • Un bureau stages intérieurs ;
  • Un bureau stages extérieurs ;
  • Un bureau documentation et archives ;
  • Un Centre de Documentation pour le Maintien de la Paix (CDMP).

 

  • La Direction de la Police Judiciaire

La direction de la police judiciaire de la Gendarmerie Nationale est chargée de l’organisation, la coordination et le contrôle des activités de la police judiciaire, de la police administrative menées par les services de la Gendarmerie Nationale. A ce titre elle doit :

  • Proposer la doctrine d’emploi de la Gendarmerie, ainsi que les directives d’application, en matière de sécurité publique, de sécurité routière et de prévention de la délinquance ;
  • Veiller au respect des règles de la procédure pénale et à l’uniformisation des procès-verbaux établis par les unités ;
  • Entretenir et maintenir les rapports avec les juridictions et services pour toutes les questions intéressant la police judiciaire ;
  • Collecter et tenir les statistiques criminelles ;
  • Assurer l’appui technique aux unités départementales ;
  • Collaborer avec les institutions et organismes nationaux et étrangers de recherches dans le cadre de la lutte contre la criminalité ;
  • Veiller à la mise en œuvre de la politique de police de proximité en collaboration avec les services concernés ;
  • Participer au recueil, à l’exploitation et à la diffusion des informations nécessaires à l’exécution des missions de la police judiciaire et de la lutte antiterroriste ;
  • Promouvoir des méthodes techniques et scientifiques de lutte contre la criminalité.

Elle est structurée comme suit :

  • Un secrétariat ;
  • Un bureau circulation routière ;
  • Un bureau police de proximité ;
  • Un bureau affaires criminelles et judiciaires ;
  • Un service Fichier.

 

  • La Direction de l’Intendance Militaire

La Direction de l’Intendance Militaire de la Gendarmerie Nationale est chargée de toutes les questions financières, administratives et comptables. A ce titre :

  • Elle administre les finances de la Gendarmerie Nationale ;
  • Elle gère le matériel d’intendance de la Gendarmerie Nationale ;
  • Elle conduit la planification, la programmation et la préparation du budget de la Gendarmerie Nationale ;
  • Elle assure la gestion budgétaire des effectifs et de la masse salariale ;
  • Elle établit le bilan financier de l’exécution du budget en fin d’année ;
  • Elle veille à la bonne gestion et à l’administration des organismes d’intérêt privé de la Gendarmerie Nationale.

Elle est structurée comme suit :

  • Un secrétariat ;
  • Un bureau de la trésorerie et du traitement des salaires ;
  • Un bureau prévision, budget et finances ;
  • Un bureau administration des formations, vérification et audit.
  • Un bureau matériel intendance ;
  • Un vaguemestre ;
  • Un bureau des recettes des services ;
  • Un bureau contentieux financier ;
  • Un bureau organismes d’intérêt privé.

 

  • La Direction Logistique

La Direction de la Logistique de la Gendarmerie Nationale est chargée des études, de la gestion et du soutien technique et logistique de la Gendarmerie. A ce titre :

  • Elle définit la nature et les types de moyens logistiques de l’Arme ;
  • Elle établit le planning et réalise les besoins en équipements et en matériels de la Gendarmerie ;
  • Elle contrôle et suit la gestion des matériels et des équipements ;
  • Elle propose les directives sur la gestion des matériels logistiques ;
  • Elle propose la documentation relative à l’instruction sur la logistique ;
  • Elle organise le transport et les ravitaillements ;
  • Elle assure la gestion des produits pétroliers : approvisionnement, stockage et distribution ;
  • Elle veille à la formation des personnels de la Gendarmerie en conduite automobile.

Elle est structurée comme suit :

  • Un secrétariat ;
  • Un bureau automobile ;
  • Un bureau des essences
  • Un bureau armement, munition et optique ;
  • Un bureau planification, étude et réalisation.

 

  • La Direction des Ressources Humaines :

La direction des ressources humaines est chargée :

  • Des études relatives à la gestion des personnels de la Gendarmerie Nationale ;
  • De la gestion prévisionnelle et de l’administration générale du personnel de la Gendarmerie Nationale ;
  • Du recrutement du personnel de la Gendarmerie conformément aux besoins de l’Arme ;
  • De la mise en œuvre des règles de gestion du personnel dans les différentes entités de l’Arme ;
  • D’élaborer, proposer et mettre en œuvre la politique d’action sociale et de reconversion du personnel de la Gendarmerie Nationale ;
  • Des actions de mise en œuvre du politique national genre au sein de la Gendarmerie ;
  • D’instruire les dossiers portant attributions des récompenses, sanctions disciplinaires et statutaires ;
  • De la mise à jour de la base de données du Système Intégré de Gestion du Personnel (SIGP) et du logiciel de gestion des ressources humaines de la Gendarmerie Nationale.

Elle est structurée comme suit :

  • Un secrétariat ;
  • Un bureau administration générale ;
  • Un bureau pensions et risques professionnels ;
  • Un bureau chancellerie ;
  • Un bureau des effectifs, de l’emploi et de la reconversion ;
  • Un bureau des affaires juridiques et du contentieux ;
  • Un bureau chargé du genre ;
  • Un bureau chargé des affaires sociales.

 

  • La direction des sports

La direction des sports de la Gendarmerie Nationale est chargée de :

  • Préparer les directives en matière de sport ;
  • Évaluer la pratique de l’entrainement physique militaire et sportif dans la Gendarmerie Nationale ;
  • Contrôler la bonne application des programmes annuels élaborés par les directeurs régionaux et entités spécifiques ;
  • Proposer au Chef d’Etat-Major de la Gendarmerie un calendrier annuel d’activités sportives ;
  • Promouvoir le sport d’élite en favorisant la participation des personnels aux compétitions militaires et nationales ;
  • Soumettre à l’approbation du Chef d’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale les projets d’équipements et d’infrastructures de sports ;
  • Encadrer la constitution et la préparation des équipes sportives de la Gendarmerie.

Elle est structurée comme suit :

  • Un secrétariat ;
  • Un bureau études et planification ;
  • Un bureau formation ;
  • Un bureau des compétitions

 

  • La direction des services Informatiques

La Direction des services Informatiques de la Gendarmerie Nationale est chargée de :

  • Conseiller le Chef d’État-Major de la Gendarmerie Nationale dans le domaine de l’informatique ;
  • Établir le plan d’approvisionnement des équipements de l’informatique de la Gendarmerie ;
  • Gérer l’informatique ;
  • Assurer l’exploitation et la maintenance des systèmes d’information et de communication ;
  • Préparer les directives et documents relatifs à l’exploitation et à la sécurité des systèmes d’informations et de communication ;
  • Fixer les règles d’emploi des matériels d’informatique ;
  • Concevoir et de mettre à jour les différents logiciels et bases de données nécessaires au bon fonctionnement de l’Arme ;
  • Contribuer à la formation du personnel de la Gendarmerie en informatique.

Elle est structurée comme suit :

  • Un secrétariat ;
  • Un bureau Production et Exploitation Logicielles
  • Un bureau Réseau et Maintenance Informatique ;
  • Un bureau Approvisionnement et Gestion du parc Informatique
  • Un bureau Instruction et Planification

 

  • La Direction des Services de Santé
  • La Direction du Service de Santé de la Gendarmerie Nationale a pour mission essentielle :
  • De maintenir l’opérationnalité des unités par un soutien santé ;
  • D’assurer ainsi le bien être sanitaire du personnel et des familles ainsi que des populations civiles environnantes ;
  • D’assurer également la coordination entre la Direction Centrale du service de santé des Armées et l’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale.

Elle est structurée comme suit :

  • Un secrétariat
  • Un bureau consultation
  • Un bureau hospitalisation
  • Un bureau MUFAN

 

  • La direction des transmissions

La direction des transmissions de la Gendarmerie Nationale est chargée de :

  • Établir le plan d’approvisionnement des équipements des transmissions de la Gendarmerie ;
  • Acquérir et de gérer les équipements de transmission ;
  • Assurer l’exploitation et la maintenance des systèmes d’information et de communication ;
  • Préparer les directives et documents relatifs à l’exploitation et à la sécurité des systèmes d’informations et de communication ;
  • Fixer les règles d’emploi des matériels de transmission.

Elle est structurée comme suit :

  • Un secrétariat ;
  • Un bureau chiffre et régulation
  • Un bureau exploitation des réseaux.
  • Un bureau gestion du matériel et des fréquences
  • Un bureau fil et comptabilité téléphonique
  • Un bureau maintenance des matériels de télécommunication ;
  • Un bureau audio-visuel et énergie
  • Un bureau formation et suivi des stages.

 

  • Le Centre Opérationnel de la Gendarmerie

Le Centre Opérationnel de la Gendarmerie a pour mission de :

  • Centraliser l’information, en vue de répondre aux sollicitations internes et externes à la Gendarmerie ;
  • Répondre utilement aux demandes de renseignements,
  • Provoquer l’intervention des unités disponibles, soit directement, soit sur décision du commandement ;
  • Assurer le suivi de tout évènement et de rendre compte de son évolution.

Il est structuré comme suit :

  • Un secrétariat ;
  • Un service des renseignements ;
  • Deux Quarts.

 

  • Le Centre de Recherche et de Traitement de l’Information

Le Centre de Recherche et de Traitement de l’Information a pour mission de collecter au profit de la hiérarchie et des décideurs nationaux des renseignements utiles à :

–    La protection des institutions de la République,

–    La lutte contre le terrorisme et la grande criminalité,

–    La prévention des troubles à l’ordre public,

–    La défense des intérêts vitaux de la nation à l’intérieur et à l’extérieur du

territoire national.

  • Recueillir de façon prévisionnelle des renseignements de nature opérationnelle dans tous les domaines d’activités de la vie nationale, régionale et internationale ;
  • Contribuer à la lutte contre le grand banditisme ;
  • Lutter contre le terrorisme.

L’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale est un organe qui participe au bon fonctionnement de l’Institution. Elle travaille :

– pour les unités du terrain et à leur profit (au niveau régional, les régions et la légion sont les interfaces indispensables pour que les décisions prises à Ouagadougou correspondent bien aux besoins ressentis sur le terrain) ;

– comme un organe d’aide à la décision politique pour tout ce qui concerne la Gendarmerie en administration centrale (Finances, Logistique, Emploi…).