Le jeudi 09 juillet 2020, la Compagnie de Gendarmerie de Pô a convié la presse pour prendre à témoin l’opinion publique du démantèlement d’un réseau de malfaiteurs spécialisés dans les vols à main armée, des engins à deux roues, dans les villes de Ouagadougou et de Pô.

Tout est parti d’une information reçue par la Compagnie de Gendarmerie de Pô de ce qu’un individu en provenance de Ouagadougou aurait été interpellé par deux (02) jeunes de la ville de Pô en possession d’une motocyclette d’origine douteuse. Cet individu conduit et gardé dans un secteur de ladite localité a été relaxé après règlement à l’amiable avec le propriétaire légitime de l’engin.

Nanti de cette information, le Commandant de la Brigade Territoriale de Gendarmerie de Pô, l’Adjudant KONE Mohamed, a ouvert une enquête circonstanciée aux fins de mettre la main sur ces délinquants

De l’enquête, il ressort que des motocyclettes, tricycles et autres produits issus de crimes et de délits dans la ville de Ouagadougou sont conduits dans la ville de Pô pour être recelés et convoyés en toute quiétude sur le territoire ghanéen.

En effet, ces malfaiteurs, à l’aide d’armes automatiques et armes blanches (boules, machettes, gourdins…) opéraient surtout dans la ville de Ouagadougou et sur le corridor de la Route Nationale N°5 depuis des années. Aussi, plusieurs boutiques et magasins de la capitale ont reçu la visite infortunée de ces derniers. Une grande partie de la population, notamment les femmes, a été victime de leurs actes ignobles, en témoignent les identités des propriétaires des engins retrouvés. Certains infortunés ont été blessés et d’autres y ont même perdu la vie.

Le butin de ces malfrats est constitué de motocyclettes de luxe (motos YAMAHA 135, 150, Scooters etc.) et des tricycles. Les engins sont convoyés à des receleurs dans la ville de Pô qui se chargent également de les conduire au Ghana voisin où ils sont bradés à d’autres receleurs très bien connus dans ce pays frontalier. En outre, les engins qui n’ont pu être écoulés sont revendus dans les provinces du Nahouri et du Zoundwéogo, tout en opérant immédiatement des modifications sur lesdits engins. Grâce à des complices véreux, les cartes grises des engins volés sont établies en bonne et due forme.

Les enquêtes ont permis d’obtenir les résultats suivants :

  • Personnes interpellées : 23
  • Engins à deux roues saisis : 26
  • Tricycles saisis : 03
  • Des roues de vélomoteurs
  • Des pneus de véhicules remorques
  • Un (01) véhicule servant de moyen de transport de ces produits.

Ces présumés délinquants, auteurs d’actes de grand banditisme dans la ville de Ouagadougou et de Pô ont été mis aux arrêts grâce à la franche collaboration de la population et le Commandant de la Compagnie de Gendarmerie de Pô, le Lieutenant DRABO Boukary tient à remercier les citoyens pour leur franche collaboration. Il invite également à contacter les numéros verts suivants pour tout cas suspect :

  • Gendarmerie Nationale : 16
  • Police Nationale : 17
  • Centre National de Veille et d’Alerte : 1010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

celtabet