La Gendarmerie au Burkina Faso, peut être présentée ainsi qu’il suit :

  • L’Etat-Major
  • Les Régions de Gendarmerie
  • Les Groupements de Gendarmerie
  • La Gendarmerie Mobile

L’Etat-major est le centre du commandement de la Gendarmerie Nationale avec à sa tête le Chef d’Etat-major de la Gendarmerie Nationale (CEMGN). Hormis le cabinet, il est composé des directions suivantes:

– La Direction Organisation et Emploi,

– La Direction du Centre de Recherche et de Traitement de l’Information,

– La Direction de l’Intendance Militaire de la Gendarmerie Nationale,

– La Direction des Ressources Humaines de la Gendarmerie Nationale,

– La Direction de la Police Judiciaire de la Gendarmerie Nationale,

– La Direction de la Logistique Gendarmerie,

– La Direction des Transmissions,

– La Direction des services informatiques de la Gendarmerie Nationale,

– La Direction des Services de Santé de la Gendarmerie Nationale,

– La Direction de la communication et des relations publiques de la Gendarmerie Nationale.

Les autres services qui lui sont rattachés sont le Centre Opérationnel de la Gendarmerie (COG) et l’Unité Spéciale d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (USIGN).

presentation

Il y a trois régions de Gendarmerie créées en fonction des régions militaires. Ces régions sont :

La 1re région implantée à Kaya.

La 2e région implantée à Bobo-Dioulasso

La 3e région, à Ouagadougou

Les régions ont autorité sur les groupements mobiles et départementaux installés en leurs seins. On peut dénombrer au total dix (10) groupements départements qui sont :

  •   1re région : les groupements départementaux sont installés à Kaya, Ouahigouya, et Dori
  •  2e région : les groupements départementaux sont installés à Bobo-Dioulasso, Dédougou et Gaoua
  •  3e région : les groupements départementaux sont installés à Ouagadougou, à Fada N’gourma et Tenkodogo et Koudougou.

Outre les états-majors des trois (03) régions, il y a le Commandement des Écoles et Centre de perfectionnement de la Gendarmerie Nationale (CECPGN) composé de l’École Nationale des Sous-Officiers de Gendarmerie (ENSOG) et du Centre National de Qualification des Sous-Officiers de Gendarmerie (CNQSOG). Il est implanté dans la deuxième région de Gendarmerie à Bobo-Dioulasso.

LE GROUPEMENT DE GENDARMERIE DEPARTEMENTALE

La Gendarmerie Départementale assure essentiellement les missions de police judiciaire et de police administrative. Elle assure également une surveillance continue des zones rurales.

  • LES COMPAGNIES

Elles sont placées sous l’autorité directe des groupements départementaux. Elles ont autorité sur les brigades et les sous-unités spécialisées (PSIG et PSR). Il faut rappeler que les groupements et les compagnies sont commandés par des officiers. A défaut, certaines compagnies peuvent être commandées par des sous-officiers supérieurs pétris d’expériences. Il existe au total vingt-neuf (29) compagnies fonctionnelles à travers le Burkina.

  • LA SECTION DE RECHERCHES

La Section de recherches est une unité, outil de travail du Commandant de Région en matière de Police Judiciaire. Elle est commandée également par un officier et relève directement de la Région de Gendarmerie. Il en existe trois (03), implantées au chef-lieu de chaque région de Gendarmerie.

  • LES BRIGADES

La brigade est la plus petite unité de Gendarmerie. Elle est en contact permanent avec les populations. Cette relation avec la population lui permet de coopérer pour connaitre les choses de sa circonscription : tout ce qui se dit, tout ce qui se fait, tout ce qui se passe.

En tout, le Burkina Faso dispose de :

-142 Brigades Territoriales (BT);

-10 Brigades de recherches (BR);

-10 Brigades de Prévention Routière (BPR);

-10 Brigades de Ville (BV) ;

-02 Brigades des Transports Aériens (BTA).

 

LE GROUPEMENT DE GENDARMERIE MOBILE

La Gendarmerie Mobile est spécialisée dans le maintien de l’ordre et les interventions complexes. Elle est essentiellement composée des Escadrons de Gendarmerie Mobile (EGM). Les EGM ont pour mission le maintien de l’ordre. Il y a au total treize (13) EGM dont trois (03) à Ouaga (31e, 33e et 36e EGM), un (01) à Koudougou, un (01) à Tenkodogo et un (01) à Fada N’Gourma, deux (02) à Bobo, un (01) à Dédougou, un (01) à Gaoua, un (01) à Kaya, un (01) à Dori et un (01) à Ouahigouya.

De nos jours, la situation impose à la Gendarmerie des reformes adéquates et l’acquisition de moyens logistiques et humains pour surmonter les défis d’un monde en pleine mutation et en perpétuel changement. Cela pourrait permettre de réorienter ses missions et de répondre aux exigences de la mondialisation.

se limite pas au territoire national. La Gendarmerie est, en effet, de plus en plus impliquée dans les missions internationales de l’Organisation des Nations Unies (ONU). 

LE GROUPEMENT D’ESCORTE ET D’HONNEUR

Il a pour mission de rendre les honneurs au Président et aux personnalités de marque, hôtes du pays. Il est composé de trois (03) Escadrons à savoir : l’Escadron Motocycliste, l’Escadron d’Honneurs  et l’Escadron de Musique.

LE GROUPEMENT DE SECURITE ET D’INTERVENTION

Il comprend l’Escadron d’Intervention, l’Escadron de Protection des Sites et l’Escadron d’Appui et de Soutien. Il a pour attributions les interventions et la protection des hautes personnalités.

L’action de la Gendarmerie Nationale ne se limite pas seulement au territoire national ; l’Arme est en effet de plus en plus impliquée dans de nombreuses missions de maintien de la paix en Afrique et dans le monde, sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *